*
Menu
label_efe

label_ccf

label_pcf

 

Daniel et Kahall du Bournais

1er CEI** de NANCY et de GUERLEDAN

 L'endurance

 

Partir en compétition pour 120 ou 160 kilomètres en un jour ou même 200 en deux jours.
Maintenir la cadence à 15, 17, 19 km/h… de moyenne en respectant son cheval sur ces distances.
Faire corps ensemble pendant des heures et tenir bon.
Gérer l’effort de son cheval et jouer de stratégie dans la compétition.
Ne pas perdre le moral quand le temps semble long et que ça va mal, mais savoir s’arrêter avant que son cheval ne le fasse.
Se laisser envahir par l’attrait de paysages souvent beaux et savoir, en même temps, toujours être à l’affût des difficultés renouvelées du parcours. Etre, au fil des kilomètres et sans discontinuer, à l’écoute de son cheval.
Ne pas lui demander plus qu’il ne peut.
Savoir connaître ses limites et savoir les sentir.
Arriver à bon port avec un cheval, certes fatigué, mais toujours assez fringant pour être capable d’un galop fou lors d’un sprint final.
… et terminer avec panache, ou terminer seulement, mais sans la faiblesse ou la honte d’être allé trop loin.

 

Gaëlle et Kandy Armor 4eme CEI** LE PERTRE, 3eme CEI** ARGENTAN, 5eme CEI*** PONTCHATEAU...

Margot et Modjalla médaille de bronze

championnat de france des jeunes 130km 2012

On commence par 20 ou 30 Kms avec vitesse limitée (entre 10 et 12 km/h obligatoirement) pour apprendre qu’arriver vite n’est pas forcément arriver bien.
Le niveau de fatigue du cheval est usuellement déterminé par la hauteur de son rythme cardiaque. Une formule a été mise au point avec le temps pour intégrer à la fois cette notion de vitesse et celle de fatigue. Il en résulte des points, le gagnant étant celui qui en obtient le plus.
Celui qui gagne n’est donc pas nécessairement celui qui est arrivé le plus vite (dans la limite de vitesse imposée), mais celui qui est allé le plus vite en fatiguant le moins son cheval.
Ainsi commence-t-on à comprendre les tenants fondamentaux de l’endurance : respect du cheval et rapidité dans la compétition.
On se classe et l’on progresse.
On se qualifie chemin faisant.
On accèdera ainsi aux épreuves de 40, puis de 60 Kms (avec vitesse limitée entre 12 et 15 km/h).
Et puis, un jour arrive la « première nationale » sur 90 km (Nationale 1 étoile) avec vitesse non limitée. C’est l’accès à un monde nouveau où le cavalier devient complètement responsable.

Et voici qu’enfin, après au moins deux classements en Nationale 1 étoile, l’accès aux concours de 120 Kms est ouvert.
C’est une nouvelle étape qui, en cas de classement, permet d’accéder aux compétitions de 160 ou 200 kms.
Tout au long de cette progression, les cavaliers apprennent à connaître leurs chevaux et les dangers de la course.
Mais on ne saurait s’entraîner sur les seules courses auxquelles on participe. L’entraînement de son cheval est tout un long programme. L’entraîner, c’est lui donner les moyens de mieux faire, lui permettre d’acquérir la condition physique d’un athlète de haut niveau, se donner les moyens d’être au rendez-vous des palmarès. Il faut apprendre à le connaître et savoir aller toujours un peu plus loin, un peu plus avant, l’amener à se dépasser sans cesse mais ne jamais franchir la limite qui le mettrait en danger. De nombreuses années de formation du cavalier et du cheval seront nécessaires.
L’endurance est un sport fabuleux à condition de savoir persévérer dans l’apprentissage et de ne pas vouloir tout tout de suite. S’aventurer sur les distances pratiquées en endurance avec un cheval « sortant du pré » et non préparé, serait le faire inutilement souffrir.

 

 

FLORAC 2010



UNIVERS PONIES 2012 C' est:
17 PODIUMS, 8 VICTOIRES EN 90 km ET PLUS :

-1er à Seiches CEI* , Tiphenn et Ouragan
-Champion de Bretagne 90 VL, Daniel et Le Magnat
-Médaille de Bronze championnat des As minime équipe 60km, Joséphine et Myrti
lle
-Médaille de bronze championnat des As Junior et vice championne de France Junior équipe 130km, Margot et Modjalla
-1er Landivisiau CEI*, Daniel et Perlane
-1er Landivisiau 2*100, Gaëlle et Kandy
-1er St Gilles 90VI, Joséphine et Rsik
-1er Plourivo 2*70, Gaëlle et Kandy
-1er Plourivo 90VI, Joséphine et Myrtille
-1er Pontchateau CEIYJ**, Margot et Modjalla

mais aussi :
-2ème à Guégon 90 VI et 2ème CEI** au Pertre, Tiphenn et Ouragan
-3ème à Guégon 90 VI et 3ème Seiches 90VL, Servann et Nedeleg
-3ème à Grandchamps des F. 90 VI, Tiphenn et Shalimar
-2ème au Pertre CEI*, Margot et Rsik

 

 

 

  

 

 

 


Pseudo :
User-Login
Votre E-mail